Vivre avec l’hypertension artérielle (HTA)

Vivre avec l’hypertension artérielle (HTA)

Partager sur :

   Tweet   

0 914

Hypertension artérielle est une maladie silencieuse à risque pour le cœur et les artères

Mieux comprendre la mesure de la tension artérielle

La tension artérielle se compose des pressions systolique et diastolique, lesquelles sont mesurées en millimètres de mercure, ou mmHg.

La pression systolique correspond à la pression du sang quand le cœur se contracte et envoie le sang dans les artères. Elle assure un apport de sang partout à travers le corps.

La pression diastolique est la pression qui continue de s’exercer sur les artères entre chaque contraction. À ce moment, le cœur se détend et reprend son volume, ce qui permet aux cavités cardiaques de se remplir de sang. Cette pression tend à augmenter avec l'âge, mais passé le cap de la soixantaine, elle diminue graduellement en raison de l'affaiblissement des vaisseaux sanguins du corps.

Ainsi, lorsqu’on parle d’une tension de 120/80, 120 correspond à la pression systolique, et 80 à la pression diastolique.

Faut-il suivre un régime alimentaire ?

Le régime alimentaire doit viser uniquement à éviter les grands excès caloriques, de sel et d’alcool avec l’ambition essentielle de lutter contre un surpoids. Mais ce régime alimentaire ne doit pas exclure le patient d’une vie sociale et familiale. Un hypertendu doit manger le même repas que toute sa famille. Et si ses enfants, qui sont à risque de devenir hypertendus, appliquent ce régime, ils en tireront le plein bénéfice.

Doit-on lutter contre un surpoids ?

Lutter contre le surpoids permet de retarder l’apparition de l’hypertension et permet également de booster l’activité des médicaments chez l’hypertendu avéré. Ce message globalise tous les autres conseils santé dans l’hypertension : manger moins de sel, manger moins gras et bouger plus. La simple perte de quelques kilos, même sans atteindre le poids idéal, est bénéfique pour la tension et l’état général.

Le café est-il contre-indiqué ?

Là encore, rien n’est contre-indiqué dans l’hypertension à partir du moment où la consommation reste raisonnable.

Pour le café, deux ou trois tasses par jour, n’a aucune influence sur l’hypertension, sa survenue et son contrôle.

Doit-on maintenir une activité physique ou la réduire ?

La sédentarité, en plus de favoriser le surpoids, a un impact négatif sur le cœur.

Pratiquer une activité physique régulière et modérée permettrait de réguler la tension artérielle et d'améliorer globalement la santé cardiovasculaire. On suggère d'en faire au moins 20 minutes par jour, mais tout exercice physique, même moins intense, est bénéfique. À long terme, l’exercice physique régulier permet de réduire la pression systolique de 4 mmHg à 9 mmHg, même sans perte de poids.

On recommande 20 minutes d'activité physique par jour pour être en bonne santé, pour y parvenir vous pouvez :

  • Faire une marche rapide après le déjeuner
  • Vous rendre au travail à vélo
  • Descendre un arrêt avant votre arrêt de transport habituel
  • Prendre les escaliers aussi souvent que possible
  • Organiser des randonnées ou promenades régulières avec vos amis

Si son hypertension est contrôlée, il n’y a aucune contre-indication à la pratique de l’exercice.

Cependant, il peut être dangereux de reprendre une activité qui a été abandonnée depuis parfois plus de 20 ans. Toute reprise d’activité physique chez un hypertendu doit être encadrée et parfois un test d’effort est proposé pour être sûr que le cœur suive.

En revanche, si la pratique de l’exercice est habituelle, il n’y a aucune raison de l’arrêter ou de la modifier.

A partir du moment où l’activité dure un certain temps, 20 minutes au moins 3 fois par semaine, elle aura même une influence bénéfique sur le contrôle de la pression artérielle.

Dans tous les cas, il est préférable de demander l'avis de son médecin avant d'entreprendre un programme d'exercice.

Quel type de sports faut-il pratiquer ?

Les sports conseillés à l’hypertendu sont les activités d’endurance. Tous les sports qui consistent à mobiliser les muscles en aérobie sont intéressants quand ils sont pratiqués au moins pendant 20 minutes (jogging, natation, vélo d’appartement et de route).

Les sports déconseillés ou qui sont inutiles sont les activités à glotte fermée, telles que les pompes et l’haltérophilie. Ils n’ont pas d’intérêt pour faire baisser la pression artérielle et provoquent même des élévations transitoires de la tension au moment de l’action qui sont potentiellement dangereuses si l’hypertendu n’est pas contrôlé.

Déconseillées également, voire dangereuses, les activités très occasionnelles de forte intensité. Elles augmentent transitoirement la pression artérielle alors que les exercices d’endurance ont peu d’effets sur la tension et provoquent même une baisse pendant la période de récupération.

La pilule contraceptive fait-elle augmenter la tension artérielle ?

La prescription de la pilule est généralement la première occasion de faire mesurer sa pression artérielle et d’obtenir des informations concernant le risque cardiovasculaire.

Lors de cette consultation, le médecin généraliste ou le gynécologue s’intéressent au statut tabagique, au surpoids, au taux de cholestérol et demande éventuellement une prise de sang.

Cette prescription de pilule est donc une première action de prévention. Certaines pilules peuvent provoquer une hypertension artérielle, ce qui justifie de vérifier la tension lors de la consultation pour le renouvellement de la contraception.

Une femme hypertendue peut prendre un contraceptif oral, mais certaines formes sont choisies, en particulier les progestatives pures. Les traitements antihypertenseurs n’interfèrent pas avec les contraceptifs oraux.

Faut-il éviter une grossesse quand on est hypertendue ?

La grossesse n’est pas contre-indiquée chez les femmes hypertendues.

Il est néanmoins conseillé de la planifier pour plusieurs raisons. D’une part, il est préférable que l’équilibre tensionnel soit acquis avant de débuter une grossesse car il y a un risque de complications plus élevé si la tension artérielle n’est pas normalisée. D’autre part, certains médicaments de l’hypertension, en particulier les bloqueurs du système rénine-angiotensine, font courir un risque au fœtus, en particulier lors du premier trimestre de la grossesse. Il est donc préférable de les interrompre avant la conception pour prendre d’autres traitements.

Il ne faut pourtant pas s’inquiéter si une grossesse non planifiée se déclare. Le savoir et le signaler rapidement au médecin permet d’arrêter rapidement les médicaments potentiellement à risque sans problèmes.

Chez une femme hypertendue traitée, la grossesse a tendance à faire baisser les chiffres tensionnels. Ce n’est qu’au cours de complications très particulières de la grossesse que sont la toxémie gravidique, la pré-éclampsie et l’éclampsie que des poussées dramatiques de pression artérielle surviennent qui justifient des prises en charges urgentes en milieu spécialisé. Elles aboutissent parfois à un accouchement prématuré, à la perte d’un enfant ou à des complications chez la mère.

Peut-on allaiter lorsqu’on prend des médicaments contre l’HTA ?

Il est possible d’allaiter sous réserve de bien connaître le type de médicaments pris car il y en a beaucoup qui passent dans le lait maternel et qui peuvent avoir un effet sur le bébé. Les médecins doivent donc être informés du désir de grossesse et d’allaitement, afin de prescrire pendant cette période des médicaments sans danger pour le bébé.

Est-il possible de travailler avec une hypertension artérielle ?

Il est exceptionnel qu’un médecin prescrive un arrêt de travail à un patient pour son hypertension artérielle. Cela n’est justifié que dans les formes sévères, le temps de baisser la tension, en particulier chez les patients accomplissant des tâches physiques importantes ou des travaux postés particuliers.

L’alcool est-il contre-indiqué ?

L'alcool a un effet néfaste sur les parois artérielles. Il fragilise les parois et, combiné à la hausse de la pression artérielle, augmente le risque d'accident cardiovasculaire. On recommande donc, dans le cadre de l'alimentation pour hypertension artérielle, de limiter la consommation d'alcool à une portion par jour chez l'homme comme chez la femme. Le vin rouge semble être l'alcool le moins nocif pour le cœur.

Le tabac est-il contre-indiqué ?

Tout comme l'alcool, le tabac fragilise les parois artérielles. Arrêter de fumer devrait donc être un des premiers réflexes à avoir en cas d'hypertension artérielle. N'hésitez pas à consulter un professionnel pour vous faire aider lors du sevrage tabagique.

Rédigée par : DoctiMaroc

Partager sur :

   Tweet   

0 914

Commentaires

Articles similaires :


Ramadan : Hypertension et jeûne

Ramadan : Hypertension et jeûne

Alimentation déconseillée pour l'hypertension artérielle

Alimentation déconseillée pour l'hypertension artérielle

Les aliments conseillés pour l'hypertension artérielle (régime dash)

Les aliments conseillés pour l'hypertension artérielle (régime dash)

Les traitements médicaux de l’hypertension artérielle

Les traitements médicaux de l’hypertension artérielle

Les régimes alimentaires dans le traitement de l'hypertension artérielle

Les régimes alimentaires dans le traitement de l'hypertension artérielle

L’hygiène de vie dans l’hypertension artérielle

L’hygiène de vie dans l’hypertension artérielle